Bienvenue sur le site de MIA. Vous pourrez découvrir sur ce blog diverses Minis Interviews d'Auteurs de bd (et d'artistes, essentiellement dans le domaine du graphisme). En français comme en anglais. Les but des MIA's est de présenter des artistes nouveaux ou déjà confirmés, mais aussi des sites internet, des collectifs, des fanzines, des forums et même des e-boutiques - boutiques en ligne - qui permettent d'en découvrir. Bonne visite et n'hésitez pas à me contacter et à laisser des commentaires sur les MIA's pour déposer vos avis, vos appréciations etc.

31 août 2007

Martin Vidberg

Martin Vidberg (Everland)

Né en 1980 à Maubeuge, le jeune Martin Vidberg ne quittera jamais réellement ses primaires, il en est d'ailleurs devenu professeur. C'est d'ailleurs pour lui une très grande source d'inspiration que de cotoyer les élèves, à l'imaginaire rempli. Il habite à présent en Franche-Comté, anime un blog, illustre un site et sort de temps en temps un album.

Au départ de ton succès, il y a tout d'abord des histoires tordantes, mais ensuite et surtout ; des petits bonhommes en forme de... patate, si je puis m'exprimer ainsi. D'où t'es venu l'idée de retranscrire tes personnages sous ces formes si peu communes ?

De mon "succès" faut pas exagérer non plus. Disons que ces personnages plaisent suffisamment pour attirer des visiteurs/lecteurs. J'en suis toujours étonné étant donné que je les avait imaginé un peu par hasard et surtout parce que je n'ai pas de talent paticulier pour le dessin. Je me suis mis à la BD surtout pour mon plaisir personnel et sans imaginer une quelconque suite commerciale.

J'ai vu sur ton site que tu étais réellement professeur en primaire. Est-ce seulement un moyen non-définitif de remplir le porte-feuille, en attendant d'avoir d'avantage de rémunération de tes albums ?

Ah non, je suis uniquement professeur des écoles et accessoirement dessinateur amateur. J'ai eu la chance de publier quelques albums mais j'aurais tort de me considérer comme un professionnel de la BD : il reste pas mal de chemin à parcourir pour cela, au moins financièrement. Je ne suis pas certain d'ailleurs que cela soit mon objectif. Je ne réfléchis pas en terme de salaire ou de notoriété mais plutôt d'envie de bouquin.

Où peut-on te retrouver principalement sur la toile, et pourquoi ?


Essentiellement sur mon blog http://www.bulledair.com/everland2/ pour le moment parce qu'il me sert de carte de visite. Mais j'aimerais beaucoup exporter mes dessins sur des sites un peu plus ambitieux et visités. Pendant un temps, j'ai dessiné également pour Bulledair mais le site connait une phase de pause qui se prolonge un peu ces dernières années. Il faudrait peut-être que je cherche ailleurs.

Que penses-tu de l'avancé du Web ? Nombre de tes productions y sont accessibles (notamment sur Bulle d'air). Penses-tu que les versions papiers courent à la surproduction et en définitive à la saturation voire à la destruction du marché (attention question pécimiste^^) ?

Les auteurs de bande dessinée ont besoin de vivre de leur production. Internet offre un modèle innovant mais gratuit. Tant qu'il n'y aura pas de système de revenu pour les auteurs, ceux-ci dessineront essentiellement pour l'édition papier. A partir de là, je ne pense pas que le marché de la BD papier soit en grand danger. Au contraire, il me semble qu'internet permet à certains auteurs comme moi de trouver immédiatement un public. Mais bien sûr tout est imaginable pour l'avenir !



2 commentaires:

vincent a dit…

rah il fallait lui demander si il savait dessiner autre chose que des patates !

Russel (MIA) a dit…

Le plus important pour un dessinateur, je trouve, c'est qu'il ait un style bien à lui^^. Toi tu fais des bonhommes avec des fins membres élastiques, et lui il fait des patates.